• Cette semaine, des centaines de policiers se sont présentés au camp minier de La Pampa à Madre de Dios au Pérou dans le cadre d'une opération sans précédent pour débarrasser la zone des mineurs illégaux une fois pour toute. Les prospecteurs ont laissé derrière eux des zones de friches polluées avec du mercure. Dans cette zone de la forêt amazonienne, plus rien de poussera pour bien longtemps. A cause des dégâts à l'environnement, le gouvernement péruvien a créé une task force pour détruire les 55 colonies illégales. Au cours de ces dernières années 230 hectares de forêt tropicale ont été saccagés, les rivières ont été empoisonnées, tout l'éco système a été détruit. Il y a encore moins de 2 ans, personne ne connaissait l'ampleur des dommages jusqu'à ce qu'une équipe de chercheurs de l'université des Science à Washington repèrent l'exploitation après examen d'images satellite. Les résultats ont choqué des millions de personnes aussi bien aux USA qu'en amérique du sud. La plupart des dégâts ont été causés par des étrangers assoifés d'or ainsi que par des tribus autochtones. Le ministre péruvien de l'environnement, Manuel Pulgar-Vidal, a déclaré qu'il est choqué par les terribles blessures irrémédiables causées à la forêt. Mais l'intervention de la police ne résoud pas tout, car les personnes qui travaillent sur ce type d'exploitation se retrouvent sans revenus. Il incombe au gouvernement non seulement de détruire les exploitations illégales mais aussi d'accompagner les personnes pauvres vers un nouveau départ. Le drame est que le gouvernement n'estime pas que c'est son problème, dès lors le seul résultat est que les exploitations illégales se déplacent plus loin dans la fôret. Le procédé d'extraction est spécialement sauvage. De l'eau avec de la terre est mis sous pression par des pompes. Les boues sous pression sont mélangées avec du mercure. Le mercure a la propriété de se lier avec l'or. Il reste ensuite à récupérer le mercure et le faire chauffer afin qu'il s'évapore, il ne reste plus qu'à récupérer l'or restant. Ce processus est très agressif aussi bien pour les êtres humains que pour l'environnement et tous les animaux de la forêt. L'or extrait est ensuite vendu dans la ville de Puerto Maldonado qui se trouve à 530 miles à l'est de la capitale Lima. Beaucoup d'habitants de cette ville présentent des intoxications grave au mercure car les vapeurs qui s'élèvent des exploitations illégales polluent l'air dans un très large périmètre. Pour plus d'information sur le sujet vous pouvez consulter la page suivante : http://www.mirror.co.uk/news/world-news/illegal-gold-mining-city-smashed-6133973


  • Véronique et Alain cherchent de l'or dans les rivières depuis des décennies. Pendant la belle saison, ils font partager leur passion aux vacanciers dans le Gardon d'Anduze. Le sport d'orpaillage se trouve dans la zone de Boucoiran-et-Nozières, l'accès à la rivière se fait par des petits chemins de terre qui mènent au Gardon d'Anduze. En été le cours d'eau est déjà bien asséché mais il reste assez d'eau pour pratiquer l'orpaillage. Véronique et Alain ont pratiqué depuis leur enfance. Déjà le grand père était orpailleur dans la région. Le plaisir de récolter quelques paillettes est la plus belle chose du monde. Avant le début du stage un peu de théorie est indispensable. Pourquoi trouve t-on de l'or dans les rivières ? Quelles sont les particularités de ce métal ? Quel matériel utiliser ? L'or se cristallise dans les fissures de la roche. Il va subir tous les phénomènes de la terre : c'est l'érosion. Il est ensuite entraîné dans les rivières. Comme il est plus lourd que les autres métaux, il va se déposer dans les alluvions. Pour trouver de l'or, il suffit de laver les sables et graviers du cours d'eau. L'or, par sa densité, se détache des autres matériaux. Pour plus d'information sur le sujet vous pouvez consulter la page suivante : https://www.objectifgard.com/2015/07/24/boucoiran-le-gardon-la-pepite-des-chercheurs-dor/


  • Le prix de l'or a atteint son niveau le plus bas depuis cinq ans. En quelques jours le cours de l'or a chuté de plus de 4 pour cent, mais il n'est pas le seul car le prix du cuivre a également atteint son seuil le plus bas. Selon les experts, le niveau de l'or devrait continuer à baisser durant cette année avant une remontée en 2016. Si vous souhaitez investir dans le métal jaune attendez donc encore un peu et vous aurez des chances de gains. Pour pus d'information sur le sujet vous pouvez consulter l'article suivant : http://www.bilan.ch/argent-finances-plus-de-redaction/lor-pourrait-baisser-2015-de-remonter-2016


  • Un paradoxe lorsque l'on pense à la situation de la Grèce ces jours. Saviez que la Grèce a les ressources naturelles pour devenir le premier producteur d’or européen ? 498 kilos d’or, c'est la la production annuelle d'or en Grèce pour l'année 2011. Avec les techniques de prospection et d'extraction actuelle ce chiffre devrait facilement dépasser les 13 tonnes, soit 26 fois plus, plaçant ainsi le pays au premier rang des producteurs européens, devant la Finlande, actuel 40e au rang mondial. Le sous-sol de la Grèce est riche : le pays est déjà le premier en Europe pour la bauxite, minerai qui entre dans la fabrication de l’aluminium, et de perlite, sable siliceux utilisé en agriculture et en horticulture. Selon les experts, les réserves d’or présentes dans le sous-sol grec sont estimées à plus de 250 tonnes rien que dans la péninsule de Chalcidique (nord).

    Comme le but du blog n'est pas de faire de la politique je vous laisse tirer vos propres conclusions. Pour plus d'informations sur le sujet vous pouvez consulter la page suivante : http://www.wakeupinfo.fr/2015/07/grece-dimportantes-mines-dor-qui.html


  • C'est en 1849 que la Californie a connu sur première ruée vers l'or, ceci en raison de quelques prospecteurs qui étaient devenus rapidement riches. Par la suite, dans les années 1867, les prospecteurs se sont dirigés une premère fois vers l'Alaska, région qui semblait plus prometteuse. L'Alaska a connu une seconde ruée vers l'or, en 1878, après qu'un prospecteur revint de cette région en transportant avec lui suffisamment de pépites d'or pour attirer l'attention des autres chercheurs d'or.

    En 1881, un chercheur d'or du nom de George Carmack a décidé de prospecter la région du Yukon au Canada. Sa patience a été sans limite car c'est 15 ans plus tard que, lors d'une sortie de pêche près de la rivière Klondike, qu'il trouva "par hasard" des pépites dans un lit de ruisseau. Après cette trouvaille des chercheurs d'or se sont rendus en masse dans le Yukon. Les journaux de l'époque ont rapporté et parfois exagéré les trouvailles et bientôt la fièvre de l'or induit un flot de gens à quitter leurs emplois et leurs maisons. Ces premiers prospecteurs étaient souvent mal préparés à affronter le froid glacial et un terrain montagneux. Beaucoup de prospecteur ne survivaient pas à de telles conditions. En tout, plus de 100'000 personnes s'étaient rendues dans la région pour chercher de l'or et, malgré cela, des pépites sont encore trouvées de nos jours !

    Pour plus d'informations sur le sujet vous pouvez consulter la page suivante : http://www.myleaderpaper.com/features/children_story/gold-rush-diary/article_f013dde0-2c93-11e5-87dc-47de59cbfd04.html