• Treize personnes sont accusées d'avoir introduit illégalement en Suisse 129 kilos d'or et 1,4 tonne d'argent sur plusieurs années. Pour ce trafic de métaux précieux à la frontière tessinoise, ils ont utilisé des véhicules à double fond. Le fisc italien a ainsi perdu près de 190 millions d'euros, a annoncé ce mardi 23 juin la police financière de Côme. L'enquête a été menée de concert avec les autorités espagnoles, britanniques et suisses. Les auteurs proviennent de Lombardie, du Piémont et de Suisse, précise la police financière. Ils sont accusés de recel, blanchiment d'argent et trafic illégal d'or. Ce métal précieux aurait par la suite été mis sur le marché de l'or officiel en Suisse. Les contrebandiers ont utilisé des véhicules spécialement aménagés pour passer la frontière. Les métaux précieux confisqués ont une valeur de 5,7 millions d'euros. Pour plus d'information sur le sujet vous  pouvez consulter la page suivante : http://www.lematin.ch/faits-divers/trafic-metal-precieux-demantele-tessin/story/13791843


  • N'en déplaise aux romantiques qui aiment raconter que c'est la jeune Claudine Gilbert qui, en gambadant sur les galets de la rivière Gilbert en 1834, a découvert la première pépite d'or à Saint-Simon-les-Mines (Québec) le géologue Michel Gauthier affirme que les premières traces de la présence du précieux métal en Beauce remontent plutôt à 1825, alors qu'un major de l'armée britannique notait, dans ses mémoires, son étonnement de voir des paysans creuser des trous dans la roche pour trouver de l'or. Dans La Beauce et les Beaucerons "portrait d'une région 1737-1987" la Société du patrimoine des Beaucerons fait remarquer qu'en 1862, deux hommes avaient sorti 2kg d'or de la rivière Gilbert en une seule journée. Et comment ne pas passer sous silence les trois pépites d'or géantes trouvées dans le lit de la rivière : la Kilgour (1.4 kg), la MacDonald (1.2 kg) et la St-Onge (1.1kg). Ces trouvailles ont provoqué une premère ruée vers l'or vers 1846 et une seconde en 1862. Pour plus d'information sur le sujet vous pouvez consulter la page suivante : http://www.lapresse.ca/le-soleil/affaires/actualite-economique/201311/13/01-4710481-lor-brille-toujours-en-beauce.php


  • "Not a poor - Man's filed" retrace l'histoire d'un homme australien qui a vécu une expérience de chercheur d'or dans un contexte colonial en Nouvelle-Guinée. L'histoire se déroule un peu avant la Seconde Guerre mondiale,  une période unique et assez peu connue. Le livre décrit l'histoire assez dramatique de petits mineurs à la recherche de pépites d'or fabuleuses dans un pays inconnu et fort hostile. Le périple commence déjà sur les côtes australiennes ou à cette époque il était nécessaire de prendre un avion parfois très rudimentaire ou un cargo dont la destination n'était pas certaine pour se rendre en Nouvelle Guinnée. Puis sont décrites la rencontre avec les villageois du pays, la survie dans la jungle hostile mais aussi la camaraderie entre les personnes assez intrépides pour aller prospecter à cette époque dans un tel contexte. Le livre aborde aussi le rapport entre les "blancs" et les villageois dans un contexte colonialiste. Un livre qui semble donc des plus intéressant pour toutes les personnes qui maîtrisent la langue anglaise. Pour plus d'information sur le sujet vous pouvez consulter la page suivante : http://notapoormansfield.com/


  • Voici un news un peu insolite, différent et sympa. Durant la saison estivale, l’Etat du Montana propose aux touristes américains et étrangers de faire du bénévolat à Garnet, une ville née de la ruée vers l'or qui est désafectée depuis bien longtemps. Le job peut durer de quelques jours ou toute une saison. Bien sûr, le séjour est totalement pris en charge par l’Etat. Construite par des colons au début des années 1860, Garnet est l’une des villes minières abandonnées des plus pittoresques aux Etats-Unis. Sa particularité ? elle la doit à sa réputation de "ville la plus hantée des Etats-Unis", ceci en raison des nombreux faits étranges survenus entre les murs désertés de ses bâtisse. Une précision qu’a bien pris soin d’apporter le Bureau fédéral américain de gestion des terres lorsqu’il a publié son annonce de recrutement. Garnet, au plus fort de sa gloire, disposait de plusieurs hôtels, magasins, saloons, écoles et même d'une prison. Au début des années 1900, les mines d’or et de grenat s’épuisant, la ville a peu à peu été désertée, passant de 2 000 habitants à 150. Puis en 1912, un violent incendie détruisit de nombreux établissements et chassa les dernières âmes. Depuis 1980, une association, aidée par le Montana, a entrepris de restaurer les vestiges du lieu. Si tout semble normal durant la journée, il n’en va pas de même dès que la nuit tombe sur la ville, selon certaines rumeurs. Les témoignages sur les événements étranges qui animent la cité abandonnée à la nuit tombée sont légion. Au Dahl Saloon, il semblerait que les esprits des anciens habitants de la ville se donnent rendez-vous tous les soirs, ou presque, pour faire la fête. Airs de piano, doigts fantomatiques volant sur les touches et mystérieux courants d’air ont déjà fait fuir quelques vaillants visiteurs, comme le rapporte l’historienne Ellen Baumler. Du côté de l’hôtel Wells, les chambres vides résonnent de l’écho de discussions enflammées jusqu’aux petites lueurs du jour. Mais si un visiteur trop curieux s’avise d’entrer dans le bâtiment, toutes les voix se taisent immédiatement… Souvent, une mystérieuse femme est aperçue à la fenêtre d’une chambre du premier étage où elle semble guetter l’arrivée de quelqu’un. Que ce soit dans les rues désertes de Garnet ou dans les anciennes cabanes des mineurs, plusieurs personnes ont révélé avoir aperçu des silhouettes éthérées ou d’étranges personnages vêtus d’habits d’un autre âge. En hiver, les Rangers du Montana ont observé à maintes reprises, dans la neige fraîche, des empreintes de pas qui conduisaient dans les principaux commerces du centre. Seul problème: ils n’ont jamais réussi à trouver une empreinte qui en ressortait. Comme chaque été, les autorités fédérales souhaitent recruter des bénévoles afin de remettre en état les bâtiments de la ville, désormais devenue un atout touristique incontournable de la région, et poursuivre les fouilles entreprises il y a déjà quelques années. Si le bénévolat est de mise, l’Etat du Montana prend cependant en charge l’intégralité des frais de déplacement, de logements et de restauration des courageux postulants ! Si vous souhaitez tenter l’expérience, il suffit de déposer votre candidature sur le site du bureau de gestion des terres : http://www.blm.gov/mt/st/en/fo/missoula_field_office/garnet_ghost_town/volunteer.html Pour plus d'information sur le sujet vous pouvez consulter la page suivante : http://www.bluewin.ch/fr/infos/faits-divers/2015/6/11/job-d-ete-dans-la-ville-la-plus-hantee-des-etats-unis.html


  • Les pépites d'or sont des "masses d'or" trouvés dans le sol et le lit des rivières. Les pépites sont généralement mélangées à différents dépôts alluviaux. Alors que pépites ont été trouvées dans de nombreuses places du monde entier connue pour être aurifères, la région de Victoria en Australie a donner une récolte spécialement abondante en terme de pépite d'or.

    La première "ruée vers l'or" a débuté en 1850 après la découverte d'une pépite d'une taille suffisamment grande pour générer une enthousiasme presque planétaire. Des milliers de personnes provenant d'un peu partout dans le monde sont venues s'établir dans la région de Victoria en espérant elles aussi faire la trouvaille de leur vie. Personne ne sait exactement combien de pépites d'or ont été trouvées à cette époque.

    Plus tard, vers 1910, un premier reporting a été établi. Durant les années qui ont suivis, plus de 1300 pépites d'or ont été enregistrées. Mais le gouvernement de la région est certain que beaucoup d'entre elles n'ont jamais été déclarées. Il faut dire que la discrétion était de mise aussi bien concernant l'endroit des trouvailles que l'identité des prospecteurs eux-mêmes.

    Les pépites de la région de Victoria sont très concentrées en or, avec en général 95% d'or et 5% de quartz ou d'argent. Le musée de l'or a Victoria présente au visiteur la pépite de Bakery Hill à Ballarat qui a été trouvée en 1858 et pèse 62 kilos ! Il y a aussi une pépite de 43 kilos qui avait été trouvée à Kingower en 1857. Le musée expose également une pépite de 45 kilos trouvée près de Rheola en 1871 et une autre pépite trouvée toujours à Rheola et qui pèse 31 kilos.

    Plus récemment, le musée expose une pépite trouvée récemment par un prospecteur utilisant un détecteur de métal et qui pèse 24 kilos. Cette dernière pépite a été trouvée dans la région de Kingower. Pour plus d'information sur le sujet vous pouvez consulter la page suivante : http://museumvictoria.com.au/discoverycentre/infosheets/gold-nuggets/


  • Le "San Francisco Chronique" a rapporté mercredi qu'une pépite d'or géante a été trouvée en Californie durant le mois d'octobre proche de la ville historique de Gold Country en Californie du Nord.La ruée vers l'or n'est donc pas terminée comme beaucoup de gens avaient pu l'imaginer. L'endroit exacte de la trouvaille est gardé bien entendu secret. Selon quelques informations qui ont été glânée il semblerait toutefois que la pépite a été trouvée dans les montagnes du comté de Butte. Il faut dire que dans cette région prospecter de l'or est une activité légale. Durant le 19ème sciècle, les prospecteurs avaient trouvé de nombreuses pépites d'or, ce qui avait engendré une ruée vers l'or en Californie. Déjà en 1859 une pépite d'or de très grande taille avait été trouvée dans le comté de Butte. La pépite a été trouvée grâce à un détecteur de métal. Le son était tellement clair que le prospecteur a pensé avoir trouvé un gros morceau de métal "poubelle" dans le sol. Mais il a quand même creusé et il a eu à se moment la plus belle surprise de sa vie. Pour plus d'information sur le sujet vous pouvez consulter la page suivante : http://www.csmonitor.com/Business/Latest-News-Wires/2014/1023/Giant-gold-nugget-found-in-California-could-sell-for-350-000-video


  • Pépite d'or énorme a été trouvée en Sibérie. Elle a été étrangement surnommé 'oreille du diable " car elle a été mise à jour un vendredi 13, sa forme est particulière et son poids est de 6,66 kg. La pépite d'or qui pèse plus de 6 kilos a été mise à jour par une machine de tamisage dans une carrière. Un travailleur a soudainement vu un reflet de la lune. Intrigué il est allé voir et à trouvé la pépite d'or géante au milieu des autres gravas. La pépite passe pour être une des plus grosse pépite d'or jamais trouvée sur la terre. La valeur de la pépite dépasse certainement les 300 000 dollars. La région exacte de la trouvaille n'a pas été communiquée mais probablement que d'autres pépites d'or devraient pouvoir encore être trouvées a cet endroit ou dans les environs. Pour plus d'information sur le sujet vous pouvez consulter la page suivante : http://www.dailymail.co.uk/sciencetech/article-2663839/Gold-nugget-uncovered-Siberia-described-sinister-moon-Friday-13th.html